Accueil > Laïcité, République, Société > Polémique politique sur la signature d’un appel demandant à l’UMP de « renoncer » au débat sur la laïcité

Polémique politique sur la signature d’un appel demandant à l’UMP de « renoncer » au débat sur la laïcité

Jean-Michel Quillardet a signé un appel publié dans le Nouvel Observateur s’opposant au débat sur l’islam et la laïcité organisé par l’UMP. Il constate, ce qu’il ignorait, la signature de Monsieur Tarik Ramadan ! Tout en confirmant son accord sur le texte, il regrette de voir sa signature accolée à celle d’un personnage dont il ne partage aucune valeur.

Le 24 mars, dans le Talk Orange-Le Figaro, Jean-François Copé a dénoncé la signature de Martine Aubry et Laurent Fabius d’une pétition réclamant l’annulation du débat sur la laïcité … également signée par l’islamologue suisse Tariq Ramadan. « C’est une faute extrêmement grave, une insulte à la dignité des femmes à travers le monde« , écrivent encore quatre dirigeantes de l’UMP ; la ministre de l’Apprentissage Nadine Morano et les députées Valérie Rosso Debord, Michèle Tabarot et Catherine Vautrin.

Face à ces accusations, le Nouvel Observateur a publié sur son site une mise au point sur la pétition contre le débat sur laïcité en affirmant que « les signataires de cet appel n’ont pas eu connaissance de la liste des autres personnes ayant donné leur approbation, avant ou après eux« . Martine Aubry et l’ex-Premier ministre PS Laurent Fabius ont quant à eux préféré retirer leur signature.

C’est pourtant la loi du genre. Ils se sont prononcés sur le fond, c’est-à-dire sur le texte de l’appel, dans lequel on chercherait en vain la moindre entorse aux valeurs républicaines et à l’esprit de la laïcité. Ces valeurs, cet esprit y sont au contraire clairement réaffirmés et revendiqués, et tous ceux qui le signent manifestent par là qu’ils les font leur.

Tariq Ramadan, qui n’est pas à l’origine de ce texte, qui n’en est ni l’inspirateur, ni le rédacteur, était libre de le signer, comme tout un chacun. Comme il avait précédemment signé, sans que quiconque s’en émeuve, l’appel « l’islam bafoué par les terroristes » (janvier 2011) et l’appel « Musulmans citoyens pour les droits des femmes » (le 8 mars). Sa présence ne saurait dénaturer en aucune façon le message adressé par tous les autres signataires. Évitons donc les diversions et tenons-nous en au fond : le refus d’un débat qui choque.

Parmi les « soutiens » de cet appel, publié jeudi dans le Nouvel Observateur, on trouve les députés européens EELV Daniel Cohen-Bendit et José Bové, la députée PRG de Guyane Christine Taubira, ainsi que plusieurs écrivains, historiens et personnalités.

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :