Accueil > Laïcité, République, Société > Combattons l’intolérance religieuse

Combattons l’intolérance religieuse

L’Observatoire international de la laïcité dénonce la montée inacceptable de l’intolérance religieuse au Maghreb, au Proche-Orient et au Moyen-Orient.

Manifestations exprimant le refus de critiquer l’islam, condamnations à des peines d’emprisonnement ferme pour des propos ou des caricatures mettant en cause l’image de Mahomet, demandes officielles auprès de l’Organisation des Nations Unies pour que soit reconnu le délit de blasphème…

Il est urgent que croyants et non-croyants rappellent l’actualité et l’efficience du principe de laïcité, le respect absolu de la liberté de conscience, la liberté et le droit de critiquer toute conception philosophique ou religieuse et fustigent toute idéologie religieuse, dogmatique, sectaire, exigeant pour tous l’exécution de ses propres normes.

La République française a une responsabilité particulière compte-tenu de son histoire et elle ne doit se prêter à aucune complaisance ou modération à l’égard de pratiques religieuses incontestablement tournées contre la démocratie et l’humanisme.

Il appartient à la communauté musulmane de France par ses représentants de dire son engagement pour les libertés d’expressions quelles qu’elles soient, d’accepter la libre critique même caricaturale, d’accepter la spécificité de chacun sur le plan des croyances, des mœurs et de la morale.

La République française ne saurait, par conséquent, tolérer toute forme d’intolérance quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne.

La fermeté laïque est une nécessité quant à l’apaisement des tensions qui traversent notre société.

Il ne peut être transigé avec la liberté et la laïcité.

Jean-Michel QUILLARDET

Président de l’Observatoire International de la Laïcité

contre les dérives communautaires

Publicités
  1. DUHAUDULAC
    20 septembre 2012 à 16:55

    Merci Monsieur ! Espérons que la structure que vous avez eu l’honneur de diriger en fasse autant.

  2. Sebastien
    21 septembre 2012 à 12:55

    Bonjour,

    Vous dites fustiger que l’on puisse exiger pour tous l’exécution de ses propres normes. Pourtant vous semblez vouloir généraliser la laïcité dans son sens moderne.

    Ne vous dîtes-vous pas que cette « laïcité », facilitant l’implantation, même pacifique, de toute culture ou religion sur n’importe quel sol, risque d’avoir un effet confus sur la pensée du peuple autochtone ?

    Dans une société comme la nôtre où les concepts de spiritualité et de pensée ont été remplacés par la consommation et le divertissement, l’effet est destructeur : l’occidental moyen en est acculturé, il ne se projette plus au-delà de son propre corps et de ses besoins physiques primaires.

    A mon sens, vous favorisez ce que vous dénoncez : l’occidental, la pensée vide de toute spiritualité, se tait et ferme les yeux quant aux agissements de l’extrémisme musulman. Ces derniers ont conservé une « culture » (bonne ou mauvaise, là n’est pas la question), ce que les premiers n’ont pas été capable de faire. Leur recherche absolue du confort et de la facilité les aurait-il rendus incapable d’agir ?

    Les peuples païens d’autrefois (ce qui ne signifie pas nécessairement « polythéistes » et encore moins « monothéistes »), tiraient leur spiritualité de leur terre, là où ils vivaient. Cette conscience a été confisquée par les religions dogmatiques puis par le monde « moderne », conséquence de ces religions.

    Tolérer que des peuples allogènes pratiquent leur religion/dogme n’importe où et en particulier hors de leurs terres mène manifestement à la confusion et le dogme remplace la pensée. La soit-disante « laïcité » y contribue.

    L’être humain deviendra un peu plus complet quand il assumera qui il est et l’environnement (naturel et humain) dans lequel il vit.

    Il me semble finalement qu’il est bien plus constructif de militer pour le développement de la conscience et de la pensée (vraisemblablement dès le plus jeune âge), plutôt que pour une hasardeuse laïcité.

    Cordialement.

  3. salenson jacqueline
    23 septembre 2012 à 09:36

    merci

  4. Nathanael Ramos
    26 octobre 2012 à 15:43

    En tant que gardiens de la Laïcité pourrait-on créer des clubs de la Laïcité dans chaque ville ?

  5. Sébastien
    19 février 2013 à 22:24

    Bonjour,

    Vous dites fustiger que l’on puisse exiger pour tous l’exécution de ses propres normes. Pourtant vous semblez vouloir généraliser la laïcité dans son sens moderne.

    Ne vous dîtes-vous pas que cette « laïcité », facilitant l’implantation, même pacifique, de toute culture ou religion sur n’importe quel sol, risque d’avoir un effet confus sur la pensée du peuple autochtone ?

    Dans une société comme la nôtre où les concepts de spiritualité et de pensée ont été remplacés par la consommation et le divertissement, l’effet est destructeur : l’occidental moyen en est acculturé, il ne se projette plus au-delà de son propre corps et de ses besoins physiques primaires.

    A mon sens, vous favorisez ce que vous dénoncez : l’occidental, la pensée vide de toute spiritualité, se tait et ferme les yeux quant aux agissements de l’extrémisme musulman. Ces derniers ont conservé une « culture » (bonne ou mauvaise, là n’est pas la question), ce que les premiers n’ont pas été capable de faire. Leur recherche absolue du confort et de la facilité les aurait-il rendus incapable d’agir ?

    Les peuples païens d’autrefois (ce qui ne signifie pas nécessairement « polythéistes » et encore moins « monothéistes »), tiraient leur spiritualité de leur terre, là où ils vivaient. Cette conscience a été confisquée par les religions dogmatiques puis par le monde « moderne », conséquence de ces religions.

    Tolérer que des peuples allogènes pratiquent leur religion/dogme n’importe où et en particulier hors de leurs terres mène manifestement à la confusion et le dogme remplace la pensée. La soit-disante « laïcité » y contribue.

    L’être humain deviendra un peu plus complet quand il assumera qui il est et l’environnement (naturel et humain) dans lequel il vit.

    Il me semble finalement qu’il est bien plus constructif de militer pour le développement de la conscience et de la pensée (vraisemblablement dès le plus jeune âge), plutôt que pour une hasardeuse laïcité.

    Cordialement

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :