Archive

Posts Tagged ‘Citoyen’

La devise républicaine est aussi celle des francs-maçons

Article paru dans le Courrier de l’Ouest, à propos de la Conférence qui s’est tenue à Angers le 06 novembre 2010.

3 QUESTIONS À Jean-Michel Quillardet

« La devise républicaine est aussi celle des francs-maçons »

Jean-Michel Quillardet, ancien grand maître du Grand Orient de France, la plus ancienne loge maçonnique d’Europe, donnait une conférence publique samedi à la faculté de droit d’Angers.

 

1 Pourquoi avoir intitulé votre conférence « Liberté, égalité, fraternité » ?

« Nous avons la même devise que la République et commençons toujours nos travaux en affirmant ces trois valeurs : liberté, égalité, fraternité. La franc-maçonnerie est issue de la pensée des Lumières et les francs-maçons ont toujours été attachés à la liberté de conscience. Ils ont participé à l’évolution intellectuelle avant la proclamation de la République, ont même été les plus fidèles soutiens de la République… avant la République ».

2 Vous êtes aussi président de l’Observatoire international de la laïcité, une autre valeur que défend la franc-maçonnerie.

« Nous sommes en effet très attentifs au principe de laïcité et à celui de l’égalité des citoyens devant la loi. L’Homme est un citoyen avant d’être un croyant, un athée ou un agnostique. Actuellement, nous pensons qu’une certaine conception de la République est en danger, la laïcité aussi ».

3 Avez-vous des exemples ?

« Je peux donner deux exemples en France. Le premier concerne l’évolution des rapports entre l’État et la religion depuis l’élection de Nicolas Sarkozy. On privilégie le dialogue avec les religions au détriment des autres. Nicolas Sarkozy fait le signe de croix, marquant en tant que président son appartenance à une foi, ce qui est contre le principe de laïcité. Le second a trait à la « communautarisation » de la société. On s’adresse aux juifs, aux musulmans, ce qui a pour effet de faire recroqueviller la société dans les communautés. C’est une conception anglo-saxonne de la société qui n’est pas celle des francs-maçons ».

Communiqué sur la nécessité de veiller à l’application des principes républicains

L’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires n’a jamais considéré la laïcité comme une entrave à l’exercice de la liberté religieuse. Il a toujours rappelé que la laïcité n’était pas la sécularisation de la société, c’est-à-dire la négation du fait religieux dans l’histoire ou la culture d’un pays.

Il a toujours affirmé que la laïcité c’était la séparation des églises et de l’État, la reconnaissance de toutes les conceptions philosophiques de la connaissance de l’homme et du monde, la conception religieuse n’étant pas supérieure et ne devant pas être privilégiée aux conceptions agnostiques, matérialistes ou athées…

Par contre il ne peut rester indifférent à une emprise de plus en plus prégnante de la culture religieuse dans l’espace public.

À ce titre, citons quelques exemples récents …

Lire la suite…

Des citoyens comme les autres?

TOUTES LES FRANCE, talk show dynamique et percutant sur l’actualité nationale et internationale, du lundi au jeudi à 22h30 sur  France Ô, présenté par Ahmed El Keiy.

L’émission recevait jeudi 11 mars, Jean-Michel Quillardet, président de l’Observatoire International de la Laïcité,  pour un débat sur la notion de citoyenneté en France.

Cliquez ici pour voir la vidéo.