Archive

Posts Tagged ‘loi du 9 décembre 1905’

110e ANNIVERSAIRE DE LA LOI DU 9 DÉCEMBRE 1905

textes-legislatifs-iii-la-separation-des-eglises-et-de-l-etat-loi-du-9-decmebre-1905-e-dispositions-legislatives-qui-y-sont-versees-2e-edition-de-collectif-925600336_MLLe 9 décembre prochain, nous célébrerons le 110e anniversaire de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des églises et de l’État.

Puissions-nous, comme pour le centenaire en décembre 2005, nous rassembler tous pour clamer à nouveau le principe de laïcité dans la République française.

Nous rappelons à cet égard que le 9 décembre 2005, les obédiences maçonniques, à l’époque nous présidions le Grand Orient de France, remettaient au président de l’assemblée nationale, M. Jean-Louis Debré, les cahiers de laïcité reprenant les demandes du monde laïque, aujourd’hui toujours actuelles, telles que la fin du concordat, la création d’une journée officielle de la laïcité en France, l’enseignement de la laïcité à l’école, la constitutionnalisation de la loi de 1905…

L’après-midi même, une grande manifestation était organisée de la Bastille à Richelieu Drouot, réunissant les obédiences maçonniques adogmatiques et libérales, le Grand Orient de France en particulier, la Libre Pensée, la Ligue de l’Enseignement, la Ligue des Droits de l’homme, l’UFAL…

Tous les laïques, dans la dignité et très nombreux, rappelèrent ainsi que la laïcité est un bien précieux pour l’ensemble de la nation alors même qu’elle était à l’époque menacée notamment par le célèbre rapport Machelon…

À l’issue de cette manifestation plusieurs prises de paroles fortes eurent lieu, Marc Blondel pour la Libre Pensée, Jean-Michel Ducompte pour la Ligue de l’Enseignement, moi-même à l’époque pour le Grand Orient de France et, si des sensibilités différentes ont pu s’exprimer, le même « amour » de la laïcité était parfaitement entendu.

La presse écrite et audiovisuelle s’en faisait un large écho.

La veille, au siège du Grand Orient de France, en présence des associations laïques et obédiences européennes, Anne Hidalgo elle-même rappelait son attachement au principe de laïcité. Ce fut une belle journée…

Certes, le 110e anniversaire n’a pas la même force symbolique que le 100e, mais en cette époque troublée par des revendications identitaires et communautaristes de plus en plus prégnantes, après la tragédie du 7 janvier et les leçons qui n’ont pas été tirées du mouvement du 11 janvier 2015, alors même que le monde politique donne le triste spectacle de la surenchère et de la démagogie et que l’extrême droite confond laïcité et chasse aux musulmans, il nous paraît impératif de nous réunir à nouveau sous le mot d’ordre qui fut le nôtre en 2005 : « Vivre ensemble dans la République, malgré nos différences ».

L’OBSERVATOIRE INTERNATIONAL DE LA LAÏCITÉ CONTRE LES DÉRIVES COMMUNAUTAIRES.

Son Président,

Jean-Michel Quillardet

La laïcité dans la Constitution…

L’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires se félicite de la déclaration nette et précise de Monsieur François Hollande candidat aux élections présidentielles manifestant sa volonté d’inscrire la loi du 9 décembre 1905 dans la Constitution de la République française.

Certes, le terme de laïcité est d’ores et déjà inscrit dans le texte constitutionnel.

Mais y ajouter de manière expresse l’article 1 et l’article 2 de la loi de 1905 serait naturellement, pour l’ensemble des acteurs de la laïcité, une avancée essentielle, la constitutionnalisation de ces deux principes juridiques fondateurs empêchant toute tentative de modification, d’amendement ou de toilettage de la loi de 1905 tel que cela avait été tenté entre 2005 et 2007.

Il appartiendra naturellement à tous les candidats aux élections présidentielles de se déterminer quant à eux, par rapport au choix ainsi effectué par le candidat François Hollande.

Pour l’O.I.L.C.D.C., son président,

Jean-Michel QUILLARDET



Communiqué – Politique nationale / Union européenne / Agenda / Cours sur la laïcité

1 – Politique nationale : 

L’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires se félicite des déclarations de Monsieur François Hollande souhaitant, en cas d’élection à la présidence de la République, faire inscrire dans la Constitution la règle de la séparation des églises et de l’État. La Constitution de la République française affirme clairement que la République est laïque et introduire dans la Constitution l’article 1 et l’article 2, par exemple de la loi du 9 décembre 1905, serait une avancée extrêmement importante, au moment où en Europe et dans le monde ce principe semble singulièrement écorné.

2 – Union européenne : 

L’O.I.L.C.D.C. représenté par son président Jean-Michel Quillardet et son vice-président Fabien Taïeb, rencontreront le 30 novembre 2011 le président de la Commission européenne, Monsieur Barroso, le président du Conseil européen, Monsieur Von Rompuy, le président du Parlement européen, Monsieur Jerzy Buzek, afin d’envisager ensemble la promotion des droits et libertés démocratiques en Europe.

Cette rencontre se situe dans le cadre de l’article 17, alinéa 2, du traité de Lisbonne qui prévoit que les représentants des institutions européennes engagent un dialogue constant avec les organisations non-confessionnelles. Au moment où l’Europe se trouve aux prises de difficultés économiques et financières sans précédent et où les marchés semblent dicter leur loi aux politiques, l’Observatoire international de la laïcité entend souligner l’importance de ces rencontres, les institutions européennes ne privilégiant plus un rapport unique avec les organisations religieuses, mais également avec les organisations non religieuses et laïques.

C’est là une avancée incontestable et il convient que l’ensemble des organisations laïques et non-confessionnelles européennes prennent leur place dans ce dialogue. L’Observatoire international de la laïcité appelle, d’ailleurs, les pouvoirs publics français à organiser périodiquement de tels dialogues, alors même que seuls aujourd’hui les représentants des trois grandes religions monothéistes bénéficient d’une constante attention.

3 – Agenda : 

L’O.I.L.C.D.C. sera très mobilisé pour célébrer l’anniversaire de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des églises et de l’État. Jean-Michel Quillardet, son Président, participera à diverses conférences et débats :

  • à l’université d’Évry le 5 décembre ;
  • au Grand Orient de France de Lille le 6 décembre ;
  • à la Licra de Bordeaux le 8 décembre ;
  • à une manifestation publique avec l’ensemble des associations laïques le 10 décembre à Bordeaux et fera le soir-même une conférence sur la laïcité.
Le vice-président de l’Observatoire, Antoine Sfeir, quant à lui participera à un grand colloque organisé par la fédération française du Droit humain. Denise Teissier-Flesch, secrétaire générale, représentera l’O.I.L.C.D.C. au rendez-vous de la laïcité le 9 décembre prochain au Sénat ainsi qu’au banquet républicain.

 

4 – Cours de laïcité : 

 

L’O.I.L.C.D.C. se réjouit de la création par l’Université d’Évry Val d’Essonne d’un enseignement dit d’ouverture sur la laïcité, ouvert aux étudiants de l’université. Ce cours a été adopté à l’unanimité par le conseil de la vie universitaire du 15 novembre 2011 à l’initiative de Bernard Ferrand, chargé de mission laïcité à l’université. Jean-Michel Quillardet, président de l’O.I.L.C.D.C., animera cet enseignement.
Fait à Paris, le 30 novembre 2011